AccueilStory

Dans ce restaurant italien, le plat signature est un tube de dentifrice à la lasagne

Publié le

par Robin Panfili

Croyez-nous, il ne faut surtout pas s’arrêter à l’esthétique de ce plat.

Valerio Braschi n’est pas un chef comme les autres. En Italie, il fait partie de ces ovnis de la cuisine qui suscitent autant d’admiration que d’interrogation chez leurs collègues et compatriotes. Il tient sa notoriété d’un passage remarqué – notamment grâce à ses créations culinaires uniques et inédites – dans l’édition italienne de MasterChef à l’âge de 18 ans. 

Aujourd’hui, tout le monde, ou presque, connaît son nom de l’autre côté des Alpes. Installé depuis plusieurs années à Rome, Valerio Braschi officie désormais à la tête de sa propre table, Ristorante 1978, du haut de ses 23 ans. Un restaurant dans lequel il exprime et expérimente sa vision singulière de la cuisine et de la gastronomie. 

Et s’il peine à se faire discret, ce n’est pas forcément toujours de sa faute, mais plutôt celle de son imagination débordante. Au terme d’une année 2020 particulièrement ardue pour les restaurateurs et chefs du monde entier, le chef s’est fait remarquer avec une création pour le moins étonnante : un tube de dentifrice… à la lasagne. 

© Valerio Braschi

Le plat, baptisé Lasagna 2021, est inspiré de l’amour et la passion du chef pour la lasagne et résume à lui seul la créativité qui occupe son esprit. D’autant que le tube n’est pas servi seul à table. À ses côtés, on retrouve une "brosse à dents" réalisée à partir de pâte aux œufs et un "bain de bouche" composé, en réalité, d’un bouillon translucide de parmesan ancien. 

"C’est peut-être un peu extrême pour les puristes, mais je peux vous assurer que, malgré le changement d’apparence et de texture, le goût reste intact, assure le chef sur son compte Instagram. C’est la beauté de notre travail, c’est la chose qui frappe les gens qui travaillent avec moi, le fait de faire de nouvelles choses chaque jour, de nouvelles expériences, de nouvelles combinaisons, et changer chaque jour…"

© Valerio Braschi

L’idée de cette lasagne en tube, pensée comme un hommage à un souvenir d’enfance, lui est venue après la naissance d’une autre création originale : une sucette à la lasagne, rapporte le site Fine Dining Lovers. Finalement, après plusieurs essais, Valerio Braschi est parvenu à obtenir le résultat, le goût et la texture qu’il souhaitait.

"Enfant, quand je me réveillais après le Réveillon, la première chose que je faisais était de goûter les restes de lasagnes froides dans le frigo. Le lendemain, les lasagnes sont encore meilleures, froides et servies au petit-déjeuner, confie-t-il. Manger des lasagnes au petit-déjeuner est quelque chose que je fais encore aujourd’hui."

© Valerio Braschi

Pour finir, l’idée du tube de dentifrice ne lui est venue que plus tard. Un beau jour, une personne de son entourage s’est pointée à son restaurant avec une boîte remplie de tubes vides et une pince pour les refermer. "Je te donne les outils. Maintenant, crée ce que tu veux avec", avait-elle alors dit à Valerio Braschi. 

Depuis, le plat a fait son entrée dans le menu dégustation du restaurant… qui devrait rouvrir dans les semaines qui arrivent, en fonction de la crise sanitaire et de l’évolution de l’épidémie en Italie. 

À lire aussi : Le restaurant Noma est-il allé trop loin en servant ce plat de canard ?

À voir aussi sur food :