AccueilStory

Dans le meilleur restaurant du monde, le menu sera guidé... par la Lune

Publié le

par Robin Panfili

Au Mirazur, le chef Mauro Colagreco repousse encore un peu plus les limites de son expérience culinaire.

Au fil des années, le Mirazur n’a jamais cessé de se réinventer. Cette remise en question et ce questionnement permanents lui ont ainsi permis de gravir les échelons, de décrocher les étoiles et de devenir le meilleur restaurant du monde en 2019. Alors que le restaurant vient tout juste d’être nommé "premier restaurant sans plastique au monde", Mauro et Julia Colagreco ont décidé d’aller encore plus loin. Le menu, déjà guidé par la production et le bon vouloir de ses jardins potagers cultivés en biodynamie, sera désormais aussi guidé par les astres. Une expérience "totalement renouvelée" après trois mois de fermeture qui ont beaucoup pesé sur le moral du couple et des équipes du restaurant.

"Nous avons constaté l’influence des astres sur les plantes, la façon dont tous les êtres s’entraident et nous avons trouvé en ce constat une source précieuse d’inspiration pour aller encore plus loin dans notre concept. Venez découvrir notre univers Mirazur, rythmé par les déclinaisons du calendrier lunaire, et laissez-vous guider par vos sens."

Dans les jardins du Mirazur. (© Robin Panfili/Konbini Food)

Le nouveau menu du Mirazur se verra ainsi directement influencé par les astres et des méthodes d’agriculture anciennes. "Cette réouverture matérialise avec une force inédite notre rapport avec la nature et la profondeur du travail accomplie au sein de nos jardins pendant ces dernières années, écrit le restaurant. Le contact direct avec la terre continue à nous révéler l’énorme dimension collective qui existe dans l’univers."

Dans les jardins du Mirazur. (© Robin Panfili/Konbini Food)

Comme le précise Vogue, le menu sera pensé avec l’idée que l’astre "agit directement sur le développement des racines, des feuilles, des fleurs et des fruits". Julia Colagreco avait alors précisé les premières grandes lignes de cette nouvelle expérience : "On veut travailler avec l’influence de la Lune sur la Terre, dans une logique de biodynamie. Nous proposerons donc quatre menus différents pour chaque lune : autour du fruit, de la feuille, de la racine et de la fleur. De manière à utiliser toute l’énergie de l’aliment."

À voir aussi sur food :