AccueilStory

Des chefs militent pour le retrait de l'étoile Michelin en cas d'abus en cuisine

Publié le

par Robin Panfili

© Getty Images

Au Royaume-Uni, les langues se délient et des chefs prennent enfin la parole pour briser l’omerta.

Petit à petit, les mentalités bougent et les langues semblent enfin se délier dans le monde de la gastronomie face aux violences en cuisines et aux intolérables abus sur le personnel qui ont longtemps rongé la profession. Au Royaume-Uni, le syndicat des chefs cuisiniers (Unichef) vient de prendre position, proposant des sanctions pour le moins drastiques envers les restaurants qui laisseraient œuvrer et perdurer en coulisses des violences envers le personnel.

Une pétition vient de voir le jour, enjoignant le guide Michelin à retirer leurs étoiles aux chefs qui abuseraient de leurs collègues et aux établissements qui fermeraient sciemment les yeux sur le problème. Brian McElderry, directeur exécutif du syndicat, a appelé tous les membres de l’industrie à la signer et à contribuer ainsi à créer un environnement de travail plus sûr, rapporte The Times.

Le déclic a eu lieu après une nouvelle affaire de violences en cuisines impliquant deux membres des brigades des restaurants du chef étoilé Tom Kitchin, installé en Écosse. D’anciens employés avaient récemment dénoncé des conditions de travail délétères dans les établissements, mais également des brimades, de la vaisselle cassée, des brûlures et des cris. Selon la pétition, les "abus systémiques" commis par des "chefs célèbres" et d’autres personnalités du secteur envers d’autres membres des brigades sont "lâches et dégradants et n’ont pas leur place dans un lieu de travail moderne".

L’idée de la pétition est également de remettre les pendules à l’heure. En effet, de nombreux chefs et restaurants étoilés ont eu tendance, ces dernières années, à se cacher derrière leurs étoiles et leur réputation pour faire perdurer des environnements de travail toxiques. Il s’agit ainsi aujourd’hui de rappeler que les chefs sont "pleinement et légalement responsables des abus qui se produisent dans leurs locaux, quel que soit le nombre d’étoiles ou de récompenses dont ils disposent".

Retirer les étoiles

Alors que le personnel de restauration est bien conscient de ces problèmes, mais hésite souvent à les signaler par crainte de représailles, la pétition somme les instances – à commencer par le Guide Michelin – à prendre les devants en retirant leurs récompenses à ceux qui se rendraient responsables de comportements abusifs. En octobre dernier, la cheffe Asma Khan avait, elle aussi, pris la parole en dénonçant la manière dont le personnel de restauration a été traité avant et pendant la crise sanitaire.

"Je ne veux pas que les restaurants soient classés par des étoiles Michelin pour les herbes comestibles qu’ils mettent dans une assiette. Je veux savoir comment ils traitent leur personnel et ils devraient être classés là-dessus, avait-elle confié au 'Guardian'. Les gens devraient boycotter les restaurants où il y a des intimidations et du racisme, où il y a du harcèlement sexuel, où le personnel ne se sent pas en sécurité. Je ne veux pas les voir prospérer."

À voir aussi sur food :