AccueilStory

On a goûté l’eau (en brique) venue des Pyrénées

Publié le

par Robin Panfili

Une eau puisée dans les massifs pyrénéens, responsable et à impact positif ? C’est oui.

À première vue, on croirait à une petite brique de lait. Mais, à y regarder de plus près, il n’en est rien. La petite brique bleue en carton que nous tenons dans notre main renferme, en réalité, une eau venue des Pyrénées, captée dans une source naturelle à 1 332 mètres d’altitude.

Lancée par la Compagnie des Pyrénées, l’Eau neuve est la "première eau minérale naturelle française à impact positif". Une petite prouesse dans le monde des bouteilles d’eau en plastique, puisque la brique est constituée d’un carton constitué à 88 % de matières végétales.

"La production de cette première eau minérale française à impact positif passe par les emballages que nous proposons, par le suivi du cycle de vie du produit jusqu’à sa valorisation et par un prélèvement de la ressource raisonné qui ne dépasse pas les 15 %", confie Damien Chalret du Rieu, cofondateur et président de la Compagnie des Pyrénées, dans une interview accordée au Parisien.

"Nous produisons une énergie 100 % verte et recyclons tous les déchets liés à notre activité. Nous voulons être neutres en carbone dès cette année."

Si l’impact écologique et environnemental est primordial dans cette aventure, sachez qu’elle a également permis de mettre en valeur l’emploi local. Une vingtaine d’emplois directs, et une centaine d’emplois indirects, ont été créés par la société. Parmi ces embauches, l’intégralité des employés se trouve dans un rayon de vingt-cinq kilomètres autour du site de production de Mérens-les-Vals. 

Et le goût dans tout ça ? Les tests à la rédaction ont été très concluants, louant une eau légère et équilibrée, en plus d’être vertueuse. Quant à moi, enfant du Sud-Ouest, j’y ai retrouvé toute l’essence de mes terres. À moins qu’il ne s’agisse d’un biais cognitif ? À vous de me le dire.

À voir aussi sur food :