AccueilStory

La folle histoire des céréales qui ont créé une panique de "caca rose"

Publié le

par Robin Panfili

(© Mike Mozart/CC by 2.0)

Dans les années 1970, parents et médecins ont fait face à un phénomène inédit et très sérieux touchant les plus jeunes.

Au début des années 1970, alors que sonne la fin des "trente glorieuses" et que la guerre froide continue d’occuper les esprits, un drôle de fait divers frappe les États-Unis. Un beau jour, quelque part dans le Maryland, un petit garçon d’une douzaine d’années, qui sera suivi de nombreux autres enfants, a été accepté aux urgences de sa ville après que ses selles sont apparues rose fluo. Un phénomène inexpliqué, qui inquiète et interroge alors de nombreux parents et médecins.

Pendant quatre jours, l’enfant s’est vu envoyé en observation à l’hôpital pour des suspicions de rectorragie, désignant une émission de sang par le rectum. Un temps intrigués, les médecins ont finalement eu des doutes quant à la nature d’une telle manifestation pathologique. Après l’avoir interrogé sur ses habitudes alimentaires, une théorie inattendue vient à l’esprit d’un des docteurs : et si ces selles colorées n’étaient finalement que la conséquence d’un régime alimentaire particulier ?

Pour en avoir le cœur net, un médecin lui fait alors ingurgiter quatre bols de ses céréales matinales habituelles en attendant, quelques heures plus tard, l’heure de la selle, rapporte Atlas Obscura. Eurêka ! Après son passage aux toilettes, ces dernières sont apparues rose fluo, laissant ainsi penser que leur coloration était simplement due à la composition de son petit déjeuner – aucun autre symptôme n’a été observé sur le petit garçon.

© Mike Mozart/CC by 2.0

Étude sérieuse

En 1972, après ce drôle de fait divers et de longues recherches sur le sujet, le pédiatre John V. Payne a publié une étude revenant sur les causes de ce phénomène inédit ayant provoqué la panique chez de nombreux parents américains. D’après ses conclusions, la coloration des selles est la conséquence d’une ingestion de céréales Franken Berry, reconnaissables à leur couleur rose pétard.

Lancées en 1971 par la société agroalimentaire General Mills, les céréales Franken Berry contenaient des colorants alimentaires – "Red Dye #2" et "Red Dye #3" – leur offrant une appétissante teinte rose. Problème : ces colorants alimentaires ne pouvant pas être assimilés par l’organisme humain, ces derniers avaient pour conséquence de… colorer les selles. En 1976, l’un des deux colorants responsables de cette coloration indésirable a été interdit aux États-Unis et depuis, 75 % des aliments de General Mills ont troqué les colorants artificiels par des colorants naturels.

À voir aussi sur food :