AccueilAdresse

Le guide culinaire pour une virée à Marseille (vraiment) réussie

Publié le

par Robin Panfili

© Marseille Tourisme

Restaurants, bars et bistrots, en tête-à-tête ou face à la mer... Voici le guide qu'il vous faut.

Avec les beaux jours qui arrivent, Marseille est une destination de plus en plus prisée pour un week-end au soleil. Pour mieux s’y retrouver, pour savoir où aller s’attabler, où boire des coups et où trouver les meilleurs points de vue, la rédaction de Konbini Food vous offre son guide fait maison et purement subjectif.

Pour un resto entre potes

Une virée à Marseille digne de ce nom, ça commence forcément par un crochet par les tables classiques et emblématiques de la ville : Chez Étienne (supions à l’ail et pizzas à la marseillaise), Chez Sauveur (pizzas) ou encore La Boîte à sardines (pâtes aux boulettes de sardines, rouget et autres plaisirs iodés…).

Les supions à l’ail de Chez Étienne.

En parlant de classiques, ne pas oublier de passer une tête chez Paule et Kopa, adresse historique du Vieux-Port où l’on vient s’envoyer des supions en persillade, des pizzas et (évidemment) les inimitables pâtes de Paule au pistou ou à la poutargue. Petit nouveau : Les Eaux de Mars, bistrot et succulente cave à déguster. 

Pour les beaux jours, direction la très précieuse terrasse de La Passarelle ou Fémina pour un couscous bordélique et des verres de vin XXL. Envie de pizza ? Un passage par La Bonne Mère ou L’Eau à la bouche, après un après-midi au soleil sur les rochers de l’anse de Malmousque.

Pour une jolie vue

Là aussi, on a dû faire un sacré tri, tant Marseille a de jolis panoramas à offrir. Dans l’ordre, on vous conseillerait ainsi un café le matin à La Caravelle, ancien bistrot de pêcheurs sur le Vieux-Port, la terrasse des toits du MuCem après une visite, un déjeuner aux Fenêtres, la brasserie de l’Intercontinental et le soir, un verre sur le toit-terrasse de la friche La Belle de mai ou depuis la vue panoramique à tomber du Baou.

La friche La Belle de mai/Le vallon des Auffes

Côté mer : direction Le Bistrot du CAM à L’Estaque – avec un passage au kiosque à chichis frégis –, le touristique mais appréciable Petit pavillon sur la corniche ou L’Auberge du corsaire (Chez Paul) et Le Grand Bar des Goudes (poissons et produits de la mer) aux Goudes. Pour le dimanche, jour où la plupart des restaurants sont fermés, réservez à l’avance (comme de nombreuses familles marseillaises) votre table Chez Jeannot dans le vallon des Auffes. Les pizzas y sont bonnes, le rosé y est frais. Si vous passez par les calanques, pensez aux Tamaris, au Château ou Chez le Belge.

Pour un apéro

Il y a l’embarras du choix à Marseille pour trouver un endroit où finir la journée – ou la semaine – autour d’un verre de vin et de jolies assiettes à partager, il a alors fallu faire des choix. Amateurs de vin, direction Le Tire-Bouchon, Le Trois-Quarts, Le Bec du coq (commandez les palourdes épicées pour une expérience totale) ou La Cave à jambon.

Les panisses du Bar des Amis.

Ne pas manquer non plus Les Buvards, premier bar à vin nature de Marseille. Enfin, astuce de connoisseur phocéen, installez-vous à la terrasse La Relève parmi les locaux ou foncez au Bar des amis, à la Pointe Rouge, à l’heure du coucher de soleil. Vous ne le regretterez pas, promis.

Pour un dîner

Tout le monde est d’accord là-dessus : Marseille est en pleine révolution gastronomique. Parmi nous coups de cœur, voici une liste non exhaustive de nos petits chouchous : Limmat, Yima, La Cantinetta, Sépia, L’Orphéon, Les Eaux de Mars et les italiens Otto et Chez Mémé. Sans oublier l’excellent Ouréa de Matthieu Roche, revenu au bercail et La Mercerie de Harry Cummins.

Alexandre Mazzia (AM)/Alcyone par Lionel Lévy

Pour se faire plaisir et s’attabler aux tables les plus prestigieuses de Marseille, optez pour AM, la table deux étoiles exceptionnelle d’Alexandre Mazzia, L’Épuisette ou encore l’adresse de Lionel Lévy à L’Intercontinental-Hôtel Dieu : L’Alcyone. Ne pas oublier aussi La Femme du boucher, la nouvelle table de Laëtitia Visse.

Pour un casse-croûte

Avant d’aller à la plage ou de grimper jusqu’à la Bonne Mère, il faut prendre des forces. Optez donc pour les spécialités tunisiennes de Chez Yassine (kefteji, grillades, bricks et inimitables spaghettis à la tomate-harissa qui partent comme des petits pains), les takoyakis de Tako SaN (poulpe et fromage), les pizzas à la part de Charly, les falafels uniques d’Au Falafel, les joyaux de la Cantine Nour d’Égypte (hawachi, kochari, baba ganoush, falafel, houmous…).

Pizza Charly/Chez Yassine

On n’oublie pas les en-cas immanquables de l’épicerie L’Idéal et juste à côté, les crêpes mille-trous des étals des commerçants de Noailles, parfaites à embarquer avec soi sur les navettes fluviales en direction de la mer (îles du Frioul, Calanques, côte Bleue…)

Pour une pause sucrée

Commençons par l’essentiel : les glaces. On vous recommande, dans le désordre, car elles sont toutes excellentes, les bâtonnets glacés de Emkipop, les glaces de Tarentina, celles de la Boutique du Glacier et, bien sûr, les boules de Vanille noire, parfaites pour se féliciter d’avoir crapahuté dans le Panier.

Deep Coffee Roasters/Emkipop

Le matin, chopez votre café et votre petit déj' chez Deep, près du Vieux-Port, avant de filer chez Maison Geney. Envie de fraîcheur ? Un détour par la Laiterie marseillaise nouvellement installée, pour un petit yaourt aromatisé (verveine pour les raisonnables, caramel pour les intrépides).

Au rayon boulangerie-pâtisserie, Marseille sait se défendre. Nos préférées ? Pain Pan (où l’on fait aussi la fête occasionnellement) et Saint-Honoré. Si vous passez du côté de L’Estaque, pitié, prenez votre mal en patience et venez goûter aux célèbres chichis frégis à même le kiosque.

Pour faire des emplettes

Pour ramener un cadeau à votre famille, vos collègues ou vos amis, passez par les étals de l’épicerie L’Idéal, chopez deux ou trois conserves au Bec du coq, quelques bricoles chez Empereur. Pour les amateurs de pinard, direction la Sainte Trinité des cavistes marseillais : Chicoulon, les Caves de l’Abbaye, le premier caviste nature de la ville Plus Belle la Vigne ou encore la Cave des papilles. C’est lourd dans les valises, on sait, mais ça vaut toujours le coup.

Pour dormir

© New Hotel

Comme tout port qui se respecte, Marseille ne manque pas d’hôtels et de lieux pour poser ses valises. Parmi ceux que l’on vous recommande chaudement, le New Hotel – Le Quai, offrant une vue imprenable sur le Vieux-Port et aux pieds des navettes pour prendre le large, ou Les Bords de mer.  À découvrir aussi, Tuba, cinq chambres et un restaurant (type cabanon) posés sur la roche et les pieds dans l’eau aux Goudes. 

Retrouvez toutes les adresses de Marseille et d’ailleurs sur notre carte Mapstr

À voir aussi sur food :