d

Il existe des saucisses qui hurlent, et c’est très sérieux

Au contact de la chaleur, certaines saucisses se mettent à hurler et la science a cherché à savoir pourquoi.

Des saucisses sur le gril. (© The Digital Corporation via Unsplash)

Tout est parti d’une simple vidéo postée sur YouTube, le 24 septembre, où l’on aperçoit, en plan serré, six saucisses en train de griller dans une poêle. Rien d’exceptionnel jusque-là. Ce n’est que quelques secondes plus tard que le mystère intervient. Lorsque l’auteur de la vidéo agite la poêle pour faire rouler ses saucisses, ces dernières laissent échapper un fort sifflement, comme un appel à l’aide.

Publicité

"Mes saucisses du petit-déjeuner m’ont supplié de les épargner ce matin. Écoutez leurs cris de miséricorde", a légendé, non sans humour, l’auteur de la vidéo.

Si ces bruits stridents peuvent surprendre, figurez-vous que le phénomène n’est pourtant pas si rare. En cherchant bien, il n’est pas bien difficile de mettre la main sur plusieurs autres cas de "saucisses hurlantes" (on assume toute la responsabilité de cette appellation) sur YouTube – et d’apprendre que ce bruit singulier est en passe de devenir un nouveau mème musical.

Publicité

Aussi improbable (et amusant) soit-il, le phénomène n’est pour autant pas à prendre à la légère. Un scientifique multi-casquette britannique, Stuart Farrimond, a récemment décidé de se pencher sur la question et s’est mis en tête d’étudier le nombre de décibels émis par différentes recettes de saucisses, de 1845 à nos jours. Son étude porte essentiellement sur les saucisses britanniques traditionnelles, semblables à celles que l’on retrouve dans la fameuse vidéo.

Des saucisses plus courtes et fines que celles que nous connaissons en France, surnommées bangers, en référence à la Seconde Guerre mondiale. À cette époque, lorsque les rations alimentaires venaient à manquer, les saucisses étaient alors cuites avec de l’eau et des biscottes, laissant place à un fort crépitement.

78 décibels dans la poêle

Dans une interview accordée au magazine Extra Crispy, le chercheur résumait sa démarche ainsi : "Le son des saucisses qui grésillent est particulièrement évocateur et j’avais le sentiment que les saucisses que je cuisinais ne produisaient pas le même bruit que celles que préparait ma mère. Vu que la mémoire est clairement faillible, il était donc logique pour moi de tester ces différentes réactions sonores."

Publicité

Mais alors, comment expliquer ce fort sifflement des saucisses ? Pour le chercheur, c’est le résultat d’une combinaison de plusieurs facteurs : la chaleur de la poêle et la matière grasse utilisée, le taux d’humidité de la saucisse et la quantité d’eau qui parvient à s’échapper de celle-ci. Ce qui explique qu’avec le temps, la nature des grésillements a beaucoup évolué.

Les saucisses bangers d’aujourd’hui sont composées de viande maigre et moins gorgées d’eau que les saucisses plus anciennes. Une composition qui les rend, de fait, plus discrètes que leurs ancêtres. À travers son enquête, Stuart Farrimond a, par exemple, découvert qu’avec 78 décibels – l’équivalent du bruit d’un aspirateur –, les saucisses Kentish, apparues au XIXe siècle, figuraient parmi les saucisses les plus bruyantes.

Et à la question cruciale qui nous brûle les lèvres : "Vaut-il mieux des saucisses bruyantes ou silencieuses ?", le scientifique est catégorique : "Seul le goût importe".

Publicité

Par Robin Panfili, publié le 26/09/2018

Pour vous :