(© Joe Dator / Twitter)

Lettre ouverte au designer du pain à double saucisse qui n'est certainement pas un cuistot

Si la vie était si simple, on aurait tous le bon ratio pain / saucisse.

L’Internet parfois s’emballe – et la rédaction de Club Sandwich la première – à coups de bons mots sur des concepts à changer le cours de nos vies. Mais ce coup-ci, il faut se rendre à l’évidence, non, le pain pour double hot-dog pensé par l’excellent dessinateur Joe Dator et partagé sur son compte Twitter n’est pas, comme l’annoncent les Américains de Grub Street "une idée de génie".

Publicité

"Je peux avoir un double cheeseburger alors pourquoi je ne pourrais pas avoir un double hot-dog ? J’ai développé un design pour un bun extra-large pouvant accueillir deux saucisses de Francfort en même temps. Plus grand ratio de viande pour le pain, plus de surface pour la moutarde et la sauce relish. Le monde est prêt. Le temps est venu." déclare Joe Dator en accompagnement de son génial dessin.

Mais ! Mais ! Non ! Bien sûr que l’idée trouvera ses partisans, mais c’est là la pensée d’une personne n’ayant jamais préparé du pain, ou étant prête à effectuer une chirurgie sur un bun n’ayant rien demandé à personne. En effet, à part en cuisant ce bun à la double largeur pour deux saucisses dans un moule dédié – ce qui garantirait un résultat peut-être joli mais définitivement secos –, il est impossible de réussir à garder l’intégrité de ce pain qui gonflera au four, et se verra découpé maladroitement pour y accueillir ses deux protégées.

Effondrement garanti

Pour ce qui est de sa recherche du meilleur ratio viande / pain / sauce, là encore le bât blesse. Si on part évidemment de la base d’un hot-dog vendu dans la rue à New York, avec un pain très mou et une saucisse assez fine, il faut comprendre un point très important. Sur ce pilier de la street-food moderne, il est impossible d’ajouter trop d’ingrédients pour une évidence structurelle : le pain blanc non toasté ne peut absorber qu’une certaine dose d’humidité (celle émise par les sauces et la vapeur de la saucisse chaude sortie de l’eau), or il arrive très vite à saturation. 

Publicité

Sa proposition de double hot-dog pêche donc par le manque de structure, ne se repliant pas facilement autour de sa garniture, et il est presque certain que, dégusté à la va-vite dans la rue, la partie plus fine du pain intérieur risque de se déchirer à mi-dégustation.

Deux hot-dogs font meilleur ménage qu’un double hot-dog

La solution, pour les gourmands-gourmets comme Joe, c’est la commande de deux hot-dogs, bon compromis pour un plaisir bonus, même s’il ne coche pas les cases du double ratio de garniture. Reste que l’illustration de Joe Dator est magnifique, et l’original en vente sur son compte Twitter, clairement le meilleur cadeau de Noël pour les amateurs de hot-dog.

Par Pharrell Arot, publié le 11/12/2019