AccueilStory

Notre liste (définitive) de cadeaux food pour un Noël réussi

Publié le

par Konbini Food

Des vêtements, des cocottes, de la sauce piquante.

Alors que les fêtes de fin d’année, le sapin et les (pas trop) grandes tablées approchent, l’heure des cadeaux, elle aussi, a sonné. Pour ceux qui manqueraient d’idées, d’inspiration ou qui aimeraient simplement gâter encore davantage leurs proches, voici la liste de cadeaux de Noël de la rédaction de Konbini food avec de quoi boire, manger, s’habiller et s’amuser.

Pour manger

Une infusion au CBD

Pour se détendre après une longue journée de travail, pour préparer une bonne nuit de sommeil ou simplement pour apprécier un brunch.

29,99 euros chez Saveur CBD ou 22 euros chez Ho Karan.

Un sel "expresso"

© Cool Material

Pour assaisonner vos plats d’une manière originale mais subtile, voici un sel pas comme les autres. Un sel récolté à la main et aromatisé au café.

13 euros sur Cool Material.

Un moule à gâteau personnalisé

© Etsy

L’objet parfait pour obtenir un biscuit de la forme de ton frère, de ton pote, de tes parents ou de ton animal de compagnie. Le principe est simple : tu envoies une photo de la personne de ton choix et tu reçois un joli moule à gâteau personnalisé.

20 euros sur Etsy.

Une glace d’astronaute

© Cool Material

Pour vivre la vie comme les astronautes en orbite, voici un sandwich glacé à la vanille. Existe en plusieurs goûts et se conserve (très) longtemps.

8 euros sur Cool Material.

Les épices de la Bao Family x Nomie

© Nomie x Bao

C’est le fruit de la collaboration entre les équipes de Petit Bao et Gros Bao et celle des épices Nomie. Un mix de cinq épices idéal pour accompagner des nouilles, un wok de légumes de saison ou une poitrine de cochon grillée.

6 euros sur Nomie.

Un café (très) responsable

© Arbre à Café

L’Arbre à café propose des cafés "nature, riches et gourmands". Et ce n’est pas du marketing. En quelques années, il s’est imposé comme l’un des torréfacteurs les plus courus de Paris – et on comprend pourquoi.

À partir de 14,50 euros sur L’Arbre à café.

Les chocolats d’À la mère de famille

Que de choix possibles chez cette maison, à la fois chocolatier, glacier et confiseur, fondée en 1761. Truffes, tablettes, coffrets, pâtes à tartiner, confiseries…

À retrouver sur le site d’À la mère de famille.

Un bon d’achat chez Septime

Bon pour deux menus carte blanche le soir avec liquides. Valable un an à partir de la date d’achat.

250 euros sur Septime.

Un fromage parisien

© Laiterie La Chapelle

Les nouveaux rois du fromage à Paris trônent dans le quartier de La Chapelle où ils préparent de sacrés frometons. Des tommes (un fromage dit à pâte pressée non cuite) affinés de six semaines à huit mois. Notre coup de cœur ? Le Dormoy, un fromage de caractère au lait cru de vache.

Infos sur la Laiterie La Chapelle.

Un bouquet de fleurs à dévorer

Un bouquet ornemental et comestible pour décorer vos salons et vos assiettes. Des bouquets de fleurs françaises et de saison, disponibles en abonnement ou en achat à l’unité.

À partir de 38 euros sur Fleurivore.

Une sauce piquante

© The Social Food

On ne va pas y aller par quatre chemins : voici deux sauces qui trouveront leur place dans vos placards. Une sauce de la Maison Martin fabriquée à partir de piments cultivés en France et une autre, probablement la plus cool du moment, réalisée par le duo de The Social Food, la désormais célèbre sauce Matshi au kumquat, clémentine, habanero, vinaigre.

9 euros sur Maison Martin et 12 euros sur The Social Food (en rupture de stock actuellement).

Pour boire

Un abonnement pour du vin naturel

© Marée Haute

Deux à trois quilles surprises pour se familiariser avec les vins naturels. Mélange de couleurs, de régions, de cépages… De quoi se former le palais et affiner ses goûts au fil des mois.

40 euros sur Marée Haute.

Un mug Holybelly

© Holybelly

Le plus cool des mugs du plus cool des coffee shops de la capitale, directement dans ton salon. Idéal pour se réconcilier avec le café au filtre.

18 euros sur Holybelly.

Un saké français

© Wakaze

Voici Wakaze (la "brise du Japon" en français), un saké français brassé à quelques kilomètres de Paris, à Fresnes, et fabriqué à partir de produits français et bio. Imaginée en 2016 par Takuma Inagawa et Shoya Imai, la boisson est depuis devenue une référence que l’on s’arrache.

À partir de 19 euros sur Wakaze.

Une vodka pour vos tables de fêtes

(© Grey Goose)

Un peu de lumière et une vodka distillée en France, c'est la promesse de la belle bouteille de fin d'année pensée par Grey Goose. Parfait pour une pause glacée clin d'œil au trou normand ou pour un dirty martini en plein retour de hype.

41,45 euros chez Monoprix.

Un gin breton

Qui a dit que les Bretons ne brassaient pas (également) du gin ? Le gin Malouin’s est fabriqué dans les Côtes-d’Armor à partir de baies de genévrier, de coriandre, d’algues. Macération et écorces de yuzu et d’orange et dilution à l’eau de source de Sassay (Plancoët).

À partir de 49 euros sur Malouin’s.

Un cubi de vin bien fait

(© Agence Soif)

Trois litres de jaja empaquetés dans un cubi malin et sourcé par des experts tout aussi malins.

À partir de 31 euros sur Le Grand Soif.

Un whisky au blé noir

© Distillerie des Menhirs

Voici l’un des seuls, sinon le seul, whisky réalisé à partir de sarrasin. C’est long, c’est fastidieux, ce n’est pas forcément le plus rentable pour les producteurs, mais qu’est-ce que c’est bon.

Un gin à déguster (et à dessiner)

La marque de gin Bombay Sapphire dévoile une collaboration avec l’artiste Natacha Birds autour d’un gin aromatisé en série limitée. Bonus : un kit de dessin est inclus dans le coffret grâce auquel vous pourrez reproduire un poster imaginé et dessiné par l’artiste.

29,90 euros sur KOL.

Un aérateur de vin connecté 

© Aveine

Pour sublimer un vin de dernier minute. 

249 euros sur Aveine

Une bière à la chocolatine

© Ice Breaker

À Toulouse, on ne rigole pas avec les mots. Et avec les bières non plus. La brasserie Ice Breaker a donc logiquement mis sur pied une "chocolatine stout", une bière à la chocolatine.

4,90 euros sur Ice Breaker.

Une gourde presse-agrume

La meilleure idée du monde, tout simplement.

19,90 euros sur L’Avant-gardiste.

Pour la cuisine

Un moule à gyozas

Le pliage de raviolis et gyozas est un art. Pour ceux qui ne le maîtrisent pas encore, voici de quoi patienter.

4,40 euros sur Amazon.

Une casserole en verre

Les casseroles, c’est bien. Les jolies casseroles, c’est mieux. Voici la Rolls-Royce des casseroles en verre, pour la jouer comme The Social Food.

168 euros sur My Area.

Une assiette solidaire

Un lot de quatre assiettes, fruit de la collaboration entre Maison Fragile et le restaurant Le Reflet. Ensemble, ils lancent la première collection de vaisselle créée par des personnes porteuses d’une trisomie 21, salariées du restaurant.

170 euros sur Maison Fragile.

Une cocotte en fonte

(© Le Creuset via Instagram)

Le Creuset ou Staub, peu importe. Mais investissez dans une cocotte en fonte émaillée, votre vie va changer.

Un couteau japonais

Un couteau santoku japonais pour votre cuisine du quotidien.

44,90 euros sur Wusaki.

Des bocaux Le Parfait

La meilleure chose qui puisse arriver à votre cuisine.

À commander ici

Une assiette en grès

Une superbe assiette en grès du céramiste et artiste Jérôme Hirson.

44 euros sur Nous.

Pour s’habiller

Des chaussettes stylées

(© Welikesocks)

Les pieds bien au chaud version burger, sandwich ou hot-dog.

9 euros la paire sur welikesocks.com.

Une veste de chef solidaire

Une veste de travail en coton bleu "bugatti' pour venir en aide aux restos.

95 euros sur L’Exception.

Un T-shirt Double Dragon

On ne soutient jamais assez ses restos préférés, alors voici un T-shirt pour clamer haut et fort ton amour pour Double Dragon, la cantine asiatique la plus en vogue de la capitale.

25 euros sur Double Dragon.

Un costume de pizza

Vous allez faire des jaloux.

25 euros sur Cultura.

Une couverture burrito

Déjà indispensable pour mater une série au chaud ou endurer les journées de télétravail en plein hiver.

19 euros sur Amazon.

Un porte-pastèque

La réalisation du designer japonais Yusuke Kadoi pour la marque de maroquinerie Tsuchiya Kaban n’a qu’un seul objectif : transporter avec le plus de classe possible la plus ronde des pastèques. Et c’est réussi.

Bonus

Un verre à vin incassable

Voici un verre à pied en tritan (c’est un plastique sans bisphénol A) à transporter et embarquer pour toutes les occasions : balade, pique-nique, plage ou montagne. À embarquer, par exemple, avec ce splendide sac de promenade permettant de vagabonder avec un cubi dans le dos.

3 euros sur Agence Soif.

Un sac à café en toile de jute

© Deep

Une idée déco improbable pour les amateurs de récup'. Notre torréfacteur préféré à Marseille pioche un sac en toile de jute dans son entrepôt et vous l’expédie. Libre à vous, ensuite, de lui trouver une place à la maison

10 euros chez Deep Coffee Roasters.

L’encyclopédie de la saucisse

Parmi les milliers de livres culinaires que nous avons à vous conseiller, en voici un qui dénote. Il s’agit ni plus ni moins d’une encyclopédie (pas chiante) de la saucisse à travers le monde. Un must-have.

28 euros à commander ici

Un bar pour ton balcon

En ces temps confinés, les balcons sont des espaces précieux – encore plus lorsqu’on a l’occasion de les transformer en bureau ou en table d’appoint. Nous avons donc le plaisir de vous présenter ce super appareillage en bois made in Marseille qui rendra à coup sûr jaloux la plupart de vos voisins.

À partir de 549 euros sur Baracood.

Un olivier à adopter

© Cuvée Privée

Après les vignes à adopter, pourquoi ne pas jeter son dévolu sur un olivier dans la force de l’âge ? C’est la nouvelle idée de Cuvée Privée qui propose, en prime, d’obtenir à échéance régulière sa propre huile d’olive à son nom. La classe.

55 euros par trimestre sur Cuvée Privée.

À voir aussi sur food :