AccueilStory

On a classé (objectivement) tous les gâteaux apéro

Publié le

par Konbini Food

(© Konbini food)

Apérooooo !

Diantre, nous y voilà de nouveau, à devoir classer contre vents et marées les produits de consommation du quotidien. Après avoir brisé des amitiés au sein de notre rédaction lors du classement définitif des céréales, cet opus sur les biscuits apéro a plutôt apaisé les cœurs, sans doute car en télétravail personne ne voit ses collègues rapporter discrètement des sachets de Crousti Pom en guise de snacks.

Comme à notre habitude, ce classement a été réalisé avec les biscuits disponibles au supermarché du coin de la rue. Il nous aura aussi fallu définir le biscuit apéritif, et dans ce cadre, nous avons décidé d’exclure les chips et les fruits à coques non transformés. Mais n’ayez crainte, les tuiles de pommes de terre aux moult parfums divins seront bien sûr classées dans un prochain top.

#17. Canasta

(© Konbini food)

Du fromage en mousse entre deux gaufrettes dans une boîte en carton ? Pas dans notre pays, bon ami.

#16. CroustiPom

(© Konbini food)

Outre le fait qu’on ne fait pas plus austère, quel diablotin s’est dit que laisser la peau des pommes au moment de les déshydrater était une bonne idée ?

#15. Triangolini

(© Konbini food)

Un triangolini et deux verres d’eau ! (On décernera tout de même un prix d’honneur à son nom rigolo).

#14. Croustilles

(© Konbini food)

La rumeur dit que ce petit bâtonnet aux éclats durs comme la pierre a été imposé par le lobby des dentistes.

#13. Ritz

(© Konbini food)

Il est beau, il est bon, mais il termine 13e car en solo – il brille seulement une fois accompagné.

#12. Dixi

(© Konbini food)

Le goût industriel et acide de la tomate, clairement l’ennemi de ceux qui glissent habilement une pincée de sucre lors de la préparation de leur sauce tomate maison.

#11. Bretzels bâtons

(© Konbini food)

Bonjour les enfants, aujourd’hui nous allons regarder Good Bye, Lenin !

#10. Bretzels

(© Konbini food)

Sortez le meuble magnétoscope à roulettes. Les enfants, nous allons finir Good Bye, Lenin !

#9. Minizza

(© Konbini food)

L’incarnation de la "suggestion de présentation", pourtant cette bien triste mini-pizza est particulièrement addictive avec son petit goût d’origan.

#8. 3D

(© Konbini food)

Les 3D ont un potentiel croustillant hors norme, mais sur le sachet on nous propose de préparer un guacamole afin de garnir chaque petit biscuit. Qui a les mains assez petites pour réussir cet exploit ?

#7. Curly

(© Konbini food)

Prétendant au podium pour son ingénierie imparable mêlant croustillant puis fondant, le Curly dégringole pour toutes les fois où il a été apporté en soirée alors que tous les autres invités ont apporté un plat cuisiné maison.

#6. Fritelle

(© Konbini food)

La fritelle, si haut ? Et bien oui, pourtant oubliée par la plupart d’entre nous (qui aurait envie d’une frite qui n’est pas une frite ?). Le fait de les regoûter nous a remis sur les rails : croustillant ok, parfum ok. 14,5/20, passage au niveau supérieur.

#5. Tuc

(© Konbini food)

Qui a connu les Tuc au saumon ? Le pinacle de l’arôme indescriptible et majestueux ! On se contentera aujourd’hui du présent dans nos rayons Tuc nature, efficace, discret et versatile.

#4. Twinuts

(© Konbini food)

– Tu vois faudrait rendre la cacahuète encore plus croustillante…
– Ah ouais, genre l’enrober dans un biscuit ?
– Ouais comme un M&M’s mais salé !
– T’as trop fumé l’ami, ça marchera jamais.

Ben & Nuts, dans la cave aménagée de leurs parents en 2001.

#3. Chipster

(© Konbini food)

Il roule à vélo sans freins et porte des survets' vintage de manière ironique ? Ah non, on ne parle pas du même Chipster. Ici il s’agit du pilier de l’apéro.

#2. Monster Munch

(© Konbini food)

Le Monster Munch est une invention parfaite : mignon, croquant puis fondant. Imparable.

#1. Monaco

(© Konbini food)

Sous ses airs simples, le Monaco porte bien son nom : si le costume lui va si bien, c’est qu’il est sur mesure. Le fondant ultime au service de l’humilité.

À voir aussi sur food :