AccueilStory

On a classé (objectivement) tous les sandwichs triangles d’autoroute

Publié le

par Konbini Food

(© Konbini food)

Un hommage à tous les trains ratés, déjeuners éclairs assis sur une valise et retours de vacances sous la pluie.

Entre traumatisme et fascination, les sandwichs triangles font partie de ces madeleines au goût si particulier qui font immédiatement briller notre zone du cerveau liée à ce voyage en car le long des autoroutes de l’Est, direction l’Allemagne pour un voyage scolaire (faites pas genre, vous savez très bien de quoi on parle). Aujourd’hui le sandwich triangle est partout, des rayonnages sans fin des supérettes aux petits frigos des kiosques d’aéroports. On se devait donc de s’infliger un test à grande échelle : classer tous les sandwichs triangles trouvables dans notre épicerie du coin de la rue. Entre très courtes gloires et profondes tristesses, voici le top dix du genre.

Comme à notre habitude, nous avons pioché dans les rayons de notre supermarché, ne nous en voulez pas si votre référence préférée n’est pas présente dans le classement, nous aussi on adorait le sandwich concombre-bacon vendu seulement chez Prêt-À-Manger entre l’été 2007 et l’hiver 2008. Aussi, on notera l’absence d’option végétarienne, à croire que les amateurs du genre n’ont pas le droit à ce plaisir rapide et honteux du sandwich industriel coupé en deux.

#10. Jambon-chèvre pain suédois

(© Konbini food)

La messe est dite : le pain suédois industriel est une hérésie. Comment l’humain peut-il aller sur la Lune et ne pas être capable d’inventer un pain compatible avec une conservation au frigo. Dans ce sandwich sinon il y avait un petit morceau de chèvre tout sec. Si j’étais un sandwich et que je devais jouer la tristesse lors d’un casting, je serais ce petit bonhomme.

#9. Saumon-salade

(© Konbini food)

C’est non. Je ne sais pas si nous avons eu peu de chance, mais clairement ce sandwich sentait la marée entre deux tranches de pain.

#8. Jambon-beurre

(© Konbini food)

On passe tous par des périodes d’autodestruction, mais on n’a pas besoin d’en arriver là. Le jambon-beurre est un art, et il se doit d’être respecté. 

#7. Rosette de Lyon

(© Konbini food)

Comme son cousin juste au-dessus, avec un cri du cœur en plus : où sont les cornichons ?

#6. Poulet tandoori, pain suédois

(© Konbini food)

Si cette préparation qui n’a de tandoori que le nom n’avait pas élu domicile entre deux tranches du maudit pain suédois, ce petit sandwich aurait pu voir le devant du peloton.

#5. Duo de saumon pain suédois

(© Konbini food)

On se réconcilie avec le saumon, mais toujours toujours toujours cet impossible pain !

#4. Thon-œuf

(© Konbini food)

On entre dans les sandwichs qu’on a eu un plaisir (coupable mais assumé) à déguster.

#3. Jambon - mozzarella

(© Konbini food)

Bonne surprise de notre classement, ce sandwich de marque de distributeur fait tout à fait le travail, même si on ne comprend pas trop l’ajout de la tomate évidement peu gorgée de soleil.

#2. Jambon - emmental

(© Konbini food)

Ceci n’a ni le goût de jambon, ni d’emmental, ni de salade, ni de mayo, mais c’est pourtant un sandwich complètement addictif, une réponse mathématique, catégorie exhausteur de goût pour nos papilles.

#1. Poulet rôti mayo

(© Konbini food)

C’est le Big Mac des sandwichs triangles, celui qu’on identifie à la première bouchée, qui nous rappelle mille souvenirs de vacances, de trains ratés et de mauvais déjeuners. Un roi.

À voir aussi sur food :