AccueilStory

On a classé (objectivement) toutes les barres chocolatées

Publié le

par Konbini Food

(© Konbini food)

Spoiler : personne n'a sauvé le Bounty.

Nous y revoilà ! Après les glaces Magnum, les eaux pétillantes ou les burgers McDo, il était temps de reprendre nos "top" définitifs pour une fois de plus diviser notre beau pays de fins gourmets.

Oh bah la royauté ! Comme à notre habitude, ce classement très sérieux a été réalisé avec les barres chocolatées disponibles dans le rayon de notre supermarché, nos plus plates excuses si la barre de chocolat régionale de votre cousin n’y figure pas. Aussi, pas de Kinder dans notre classement, ayant déjà donné voix à leur omniprésence. Merci aux fiers éléments de la rédaction de Konbini Pop et Konbini Biiinge pour le partage de leur expertise et leur participation à ce classement.

(© Konbini food)

#12. Bounty

(© Konbini food)

Des proches aux bras longs m’ont contacté au moment de la création de ce top en me disant : "Les Bounty vont finir dernier, vous allez le faire exprès pour fâcher le monde." Bingo, c’est la pire barre chocolatée.

#11. Sundy

(© Konbini food)

Il est tard dans l’open space de la pépinière de start-up. Au fond du couloir le néon du distributeur de snacks vacille, il est vide. Seul le rang D6 est encore largement garni d’une demi-douzaine de barres Sundy.

#10. Milka peanut & caramel

(© Konbini food)

Une dixième place un peu dure pour cette barre de chocolat rassemblant pourtant le triumvirat de la gagne, à savoir du chocolat, des cacahuètes et du caramel. Un peu comme un groupe de reprise qui ne verrait jamais le sommet des charts.

#9. Lion

(© Konbini food)

Le Lion a tout pour plaire, mais il en fait trop : trop de caramel, trop de texture, trop de gaufrette ; l’équivalent d’une voiture série sport pour aller au marché.

#8. Duplo

(© Konbini food)

Si les Kinder sont absents de notre classement, les Duplo sont un beau clin d’œil au fameux Bueno. Une belle noisette, une forme efficace et un nom marrant, une huitième place mais l’approbation du prof principale pour bonne conduite.

#7. Twix

(© Konbini food)

Seulement la septième place pour l’efficace Twix, le jury de son oral a dû être un brin sévère.

#6. Balisto

(© Konbini food)

Soyez content, un enfant d’instituteur en plus dans notre casting de votants et c’était le podium assuré. Pour les esthètes de la petite barre, il va de soi que les Balisto se classent dans cet ordre : jaune, vert puis violet.

#5. Milky Way

(© Konbini food)

Vous voulez un casse-tête ? Le Milky Way européen n’est pas le même qu’aux États-Unis, où il se compose de nougat et de caramel. Mais le Milky Way y existe pourtant sous le nom de 3 Musketeers, il est donc à la barre chocolatée ce que le vortex Very Bad Trip/The Hangover est à la titraille des films américains en France, mais en anglais que les Français comprennent.

#4. Snickers Crisp

(© Konbini food)

Le Snickers Crisp, c’est le petit nouveau qui arrive en cours d’année. On ne le connaissait pas avant-hier, mais il débarque avec un ballon neuf et il sait fabriquer une sarbacane avec un effaceur : diablement efficace.

#3. Mars

(© Konbini food)

Le "snap" du chocolat, le caramel bien épais, c’est le classicisme récompensé.

#2. Kit Kat

(© Konbini food)

Quatre barres pour le prix d’une, un chocolat parfaitement tempéré, une simplicité assumée... qui a déjà été déçu par un Kit Kat ?

#1. Snickers

(© Konbini food)

C’est l’évidence ! Dans nos discussions entre jurés, le Snickers a survolé les débats. Son point fort : tout, avec une mention spéciale aux cacahuètes caramélisées aux notes umami lui donnant ses lettres de noblesse. C’est haut la main la meilleure barre chocolatée trouvable en grande distribution.

À voir aussi sur food :