AccueilStory

On a classé (objectivement) toutes les viennoiseries

Publié le

par Konbini Food

© Konbini food

Ne faites jamais ça un mardi si vous êtes team croissant aux amandes.

Salut, les petites brioches ! On est allés dans plusieurs boulangeries pour attraper le maximum de viennoiseries, et il est temps de répondre au pourquoi du comment de l’existence du maxi-pain au chocolat. Alors, au pays du feuilletage et de la baguette, c’est quoi la meilleure viennoiserie à ramener au bureau pour graisser la patte de vos supérieurs hiérarchiques ?

Pas de roulé aux marrons bien connu dans le village de ta cousine Bérengère ? Pas de patte d’ours à la pomme de ton village de Normandie ? On a pourtant fait le tour de quatre boulangeries pour dresser notre classement des viennoiseries. Verdict, on est désolés, mais le pain au lait n’est apparemment plus à la mode. Quant aux pains au chocolat et croissants aux amandes, il faudra revenir le mercredi, vu qu’ils sont préparés avec les viennoiseries rassies de la veille et que, le mardi, bah… c’est le lendemain du lundi et que, le lundi, les boulangeries de notre bon pays font la sieste.

#11. La brioche

© Konbini food

Vous arrivez en retard le jour des viennoiseries au bureau, que reste-t-il dans la corbeille ? Une brioche, mes bons amis, une brioche bien seule. Celle qu’on a choisie pour cet article n’est, en plus, pas franchement folichonne, alors qu’une belle brioche parisienne a tout de même sacrément la classe si elle ramène sa pote la confiture de framboise.

#10. Les chouquettes

© Konbini food

Ce pacificateur d’open space rentre le soir chez lui et se souvient que son cœur est vide, contrairement aux choux à la crème à un euro de chez Mamiche. Si elles sont délicieuses, au demeurant, elles sont finalement un brin hors catégorie dans ce classement.

#9. La torsade au chocolat

© Konbini food

On entre dans la drôle de catégorie des viennoiseries invitant la crème pâtissière dans leur composition. Malheureusement, c’est trop souvent pour déguiser un feuilletage pas dingo.

#8. Le maxi-pain au chocolat

© Konbini food

On a tous déjà craqué pour ce monstre, mais soulevons ici l’évidence : mieux vaut deux pains au chocolat qu’un maxi, afin d’optimiser la texture croustillante des bords, meilleure partie de cette précieuse viennoiserie.

#7. Le pain suisse

© Konbini food

C’est la viennoiserie des adeptes du second hamburger en plus de leur menu au fast-food. Efficace, mais pesant.

#6. Le pain aux raisins

© Konbini food

C’est le mal-aimé, celui qui peut être tout aussi immangeable que toucher au sublime. S’il s’agit de la seconde option, avec des bords croustillants et une crème balancée, il peut frôler les marches du podium.

#5. Le chausson aux pommes

© Konbini food

C’est la viennoiserie la plus difficile à manger, celle qui vous en met partout, alors que vous venez de vous installer dans le wagon blindé d’un Ouigo. Pourtant, même après avoir taché votre nouveau pull, le chausson aux pommes a ce goût d’enfance inimitable qui vous poussera à en reprendre un au retour.

#4. Le pain au chocolat aux amandes

Pas disponible le jour de notre classement, c’est le choix des connaisseurs gourmands, de ceux qui savent transformer un échec de la veille en perle pour lendemain.

#3. Le croissant aux amandes

Le choix du Duc est très sûr. Un peu moins sucrée que sa version pain au chocolat, cette réécriture du roi croissant monte sur le podium.

#2. Le pain au chocolat

© Konbini food

Double barre, encore chaud, suintant sur la petite pochette en papier, c’est la définition du goûter.

#1. Le croissant

© Konbini food

Si le pain au chocolat est le roi du goûter, le croissant est le roi du petit déj. Celui en photo n’est pas des plus beaux, mais le croissant reste l’excellence des boulangeries françaises. Numéro un.

À voir aussi sur food :