AccueilAdresse

On a (peut-être) trouvé le meilleur mac and cheese de Paris

Publié le

par Robin Panfili

© Konbini Food

Il est beau, il est bon et il fait du bien au moral.

À la toute fin du confinement, j’ai reçu le message d’une rare sobriété de la part d’un ami proche et particulièrement calé en matière de nourriture réconfortante. "MEC, J’AI TROUVÉ LE MEILLEUR MAC & CHEESE DE PARIS, C’EST BON". Au début, j’ai essayé de ne pas trop prêter d’attention à son enthousiasme débordant, le fromage fondu ayant souvent tendance à altérer notre jugement. Puis, il a insisté, plus calmement cette fois. "Non, je te jure, tu me connais. Il est fou, je déconne pas". Face à cet éclair de lucidité, j’ai alors décidé de lui faire confiance et d’aller jeter un coup d’œil à cette nouvelle enseigne à mac & cheese dont certains prescripteurs culinaires se sont déjà emparés durant le confinement.

© Konbini Food

Nous voilà chez Yo, nouveau hotspot à mac & cheese "à la française", à quelques pas du cimetière du Père Lachaise (XXe). Ouvert de façon discrète trois petites semaines après la fermeture des bars et restaurants à travers la France, l’adresse est quelque peu passée sous les radars des critiques et de notre boîte mail noyée dans les communiqués de presse. Quel dommage, car nous rations vraiment quelque chose. Monté par Johann (pour "Yo") après quelques années de résidence à New York, l’idée est ici de proposer une version alternative du mac & cheese. En clair, "d’amener le monde culinaire dans de la street-food américaine", résume-t-il.

Après deux années à mûrir le projet et plusieurs mois de tests, Johann est finalement arrivé à la version ultime de son mac & cheese avec une recette unique : une béchamel allégée transformée en sauce maison infusée aux herbes. Le tout accompagné de fromages AOP français venus des quatre coins de la France : emmental, bleu d’Auvergne, brie de Meaux, chaource, sainte-maure-de-Touraine, tomme de Savoie et même un faux-mage végétalien.

© Konbini Food

Pour juger du potentiel de ce nouvel outsider dans le monde des mac & cheese de la capitale, on a jeté notre dévolu sur le plus classique de la carte, le Ol’Cheddarty Bastard au cheddar. À noter que tous les mac & cheese ont été nommés en référence à des artistes du monde du hip-hop (Eminemmental, Fifty Chèvre, Notorious Brie.i.g, Mary J Bleu, Tupac Chaource…)

Résultat des courses : un mac & cheese assez bluffant, bien moins lourd qu’il n’y paraît, et surtout savamment équilibré dans la répartition de sauce et de fromage gratiné – ce qui est souvent la faiblesse de ce genre de plat. Pour un prix plus que raisonnable, Yo entre ainsi, de son vivant et sans l’ombre d’une hésitation, dans notre petit panthéon du mac and cheese aux côtés de ceux de The Beast et de Gumbo Yaya.

Yo organise également chaque mois une exposition dans ses murs avec des street artists. En plus d’exposer, chacun d’entre eux a pour mission de customiser tout le mobilier du restaurant (qui sont des meubles de récup'). Le mobilier est ensuite mis en vente au profit d’associations.

À lire aussi : On a (peut-être) trouvé le meilleur poulet frit de Paris

À voir aussi sur food :