AccueilStory

On a testé le rosé de Kylie Minogue

Publié le

par Pharrell Arot

(© Konbini food)

C’est où en Australie la Provence ?

Si la rédaction de Konbini food a plus tendance à s’émoustiller sur des rosés nature se jouant des codes de bord de piscine – on vous conseille d’ailleurs vivement le "Premier 20" de Rafaël Raybois, petit ovni venu du Gard –, notre âme de fans de stars internationales baptisant des vignes de leur nom dans notre beau Sud nous a convaincus de donner une chance au Kylie Minogue. Et on a bien fait.

(© Konbini food)

Parce que ce rosé ensoleillé, sous ses airs de madeleine estivale, est exactement ce dont on a besoin pour se sentir aux portes de la Côte d'Azur, comme une balade en cabriolet au soleil couchant ; un brin vulgaire mais terriblement agréable. Alors, si Kylie a mis son nom sur la bouteille, c’est évidemment une pirouette commerciale – le vin est imaginé en collaboration avec Paul Schaafsma, déjà derrière les quilles signées Sarah Jessica Parker –, mais on s’y retrouve dans le verre, à boire très frais, à la manière de ces cousins branchés Minuty ou Miraval.

Vin de soif pour coucher de soleil, la bouteille sera disponible en avril en grande distribution chez Carrefour pour 13,95 euros, aux côtés de trois autres références, rosé, rouge et blanc, eux sans appellation, et dont on a goûté le rosé qui ne brille pas malgré son petit prix (5,95 euros).

Pas un grand vin, mais l’histoire est drôle, et on a tous besoin à un moment de se sentir un peu star américaine en voyage dans notre Sud, comme un remake de La Gloire de mon père version studio Marvel.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Merci à l’agence Pascale Venot pour la mise à disposition des bouteilles.

À voir aussi sur food :