© Getty Images

Pourquoi des restos se débarrassent de leurs meilleures bouteilles durant l'épidémie

Aux États-Unis, les caves de restaurants se vident pour faire face aux conséquences économiques du Covid-19.

Alors que, aux États-Unis, les établissements et commerces de bouche ferment leurs portes au fur et à mesure face à l’épidémie du coronavirus, les restaurateurs doivent réagir. Car, outre des pertes financières de taille et le remboursement des tables réservées et déjà prépayées, ces fermetures temporaires ont aussi des conséquences dramatiques sur le secteur de la restauration et sur le licenciement massif de personnels.

À la table étoilée de David Kinch, le Manresa, le responsable de cave a pris une décision radicale : se séparer des grands crus et des bouteilles les plus onéreuses de l’établissement, afin de renflouer les comptes, redonner un coup de boost à la trésorerie et conserver une partie du personnel durant la fermeture temporaire du restaurant. Un pari réussi, puisque des clients du Manresa avaient déjà, au préalable, manifesté leur intérêt dans l’acquisition de bouteilles rares pour étoffer leurs caves personnelles, note Eater.

Publicité

Renflouer la trésorerie

Si Manresa a pu récupérer près de 40 000 dollars dans cette opération, d’autres ont suivi le pas, comme Cure, un bar à cocktails très couru de la Nouvelle-Orléans, qui a écoulé ses spiritueux les plus rares et uniques sur Instagram. À Washington, c’est le Jack Rose Dining Saloon qui a liquidé une partie de son stock de whiskies. Écouler ses stocks de vins et de spiritueux, qui représentent une importante immobilisation de capitaux, sonne ainsi comme une incontournable mesure de survie immédiate.

Les restaurants qui ne disposent pas d’un réseau dédié et qui sont prêts à venir piocher dans leur cave ont alors fait appel à des maisons de vente aux enchères, rapporte Eater. Même si les bouteilles sont souvent bradées ou vendues à prix coûtant, il s’agit là d’une alternative dont les restaurateurs ne peuvent pas vraiment se passer en ces temps troublés et financièrement moroses… quand bien même faudra-t-il un jour reconstituer ces stocks une fois la situation revenue à la normale.

Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini food, c’est par ici !

Publicité

Par Robin Panfili, publié le 07/04/2020