© Simone Tondo

Quand des chefs interprètent (et cuisinent) les plats mythiques de la littérature

Un compte Instagram met des chefs au défi de cuisiner des recettes mythiques de la littérature durant le confinement.

Si les recettes de films montrées à l'écran sont naturellement assez facile à reproduire, les plats et recettes de livres sont, elles, bien plus abstraites et difficiles à s'imaginer. La madeleine de Marcel Proust ? L'avocat de Sylvia Plath ? Le grilled-cheese de J. D. Salinger ? La miche de pain des Misérables ? Pour en avoir une idée plus nette, Aïtor Alfonso, critique gastronomique pour le guide Le Fooding et prof en classe prépa littéraire, a lancé sur son compte Instagram – le célèbre @saucegribiche – un projet qui mêle ses deux métiers et "ses deux passions" : "Morceaux de choix". 

Aïtor Alfonso sélectionne plusieurs extraits de textes littéraires qui mettent en scène de la nourriture et les soumet "à des chef·fe·s et des foodies confinés afin qu’ils les réalisent librement dans un plat, à leur sauce". Ils ont alors quelques jours pour y réfléchir et cuisiner ce plat, avant d'envoyer le résultat à Aïtor Alfonso. "L’objectif est de donner de la visibilité à des cuisiniers que j’aime en cette période de confinement, très difficile pour eux et leurs établissements, en plus de les inviter à cuisiner sur contrainte, jeu auquel ils se prêtent avec joie !"

Publicité

Voilà comment Simone Tondo (Racines) s'est retrouvé à cuisiner le "gigot de la mort" de Roald Dahl ou comment Giovanni Passerini (Passerini) s'est aventuré à interpréter la "soupe aux palourdes" de Moby Dick. Céline Pham (cheffe itinérante) s'est, elle, attaquée au "bœuf à l’ancienne" de Colette, alors que Jacques Genin réfléchit, de son côté, à préparer les fruits confits des Malheurs de Sophie. Fidèle à lui-même, le No Diet Club a lui choisi le célèbre "hot dog" de la Conjuration des imbéciles de Toole … "Des plats simples que les gens peuvent reproduire ou revisiter chez eux", conclut Aïtor Alfonso.

Retrouvez tous les plats ici.

Publicité

Par Robin Panfili, publié le 06/05/2020