AccueilStory

Quand Pierre Gagnaire dévoile la (vraie) recette de la potion magique d’Astérix

Publié le

par Robin Panfili

© Éditions Albert René/Getty Images

Le chef Pierre Gagnaire et l’ingénieur chimiste Michael Pontif se sont donné comme défi de recréer le célèbre breuvage.

Ceux pour qui le nom de Pierre Gagnaire évoque quelque chose pensent immédiatement au chef étoilé, génie de la cuisine et légende de la gastronomie, mais un peu moins à ses penchants d’expérimentateur. S’il concocte depuis longtemps des recettes et expériences culinaires avec le chimiste Hervé This, à la nuit tombée, c’est cette fois au grand public qu’il a décidé d’offrir son interprétation de la mythique potion magique d’Astérix.

Pour relever ce défi pas comme les autres, le chef s’est attaché les services de l’ingénieur chimiste Michael Pontif, en s’appuyant évidemment sur les albums de Goscinny et Uderzo. "J’ai trouvé extraordinaire de pouvoir apporter la touche finale à cette potion magique, qui est un élément-clé dans l’univers d’Astérix. Ce village gaulois, c’est la terre, nous avons donc associé de l’huile de roche, de l’extrait de trèfle et de betterave rouge avec un bouillon marin à base de crustacés, car la mer n’est jamais loin", explique le cuisinier Pierre Gagnaire à ActuaLitté.

"Le tout est relevé par de la pipérine et un léger spray de parfum de la forêt. Alors que l’on sort d’un moment de stress et d’anxiété, cette potion apporte sourire, humour et joie de vivre. Rien que ça, c’est déjà magique. Et notre métier, au fond n’est que ça : apporter de la force, du bonheur aux gens et remettre ce lien social qui nous a tant fait défaut ces derniers mois."

Une recette littéralement "magique"

Au total, ce sont près de six heures de préparation et de cuisson qu’il faut atteindre avant d’obtenir la recette de notre cher ami Panoramix. Évidemment, tous les éléments de la recette sont des produits qui étaient accessibles et disponibles à l’époque de la Guerre des Gaules, ajoute le site. Un challenge excitant et passionnant que Michael Pontif, un jeune ingénieur-chimiste, a accepté de relever volontiers. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’un Pierre Gagnaire vient vous demander un coup de main.

"J’ai été très surpris lorsque je me suis intéressé aux ingrédients qui composaient la potion : ils ne pouvaient pas être dus au hasard tant ils donnaient quelque chose de puissant, dit-il. Les ingrédients sont communs et accessibles à tous, mais leur alliance a quelque chose d’extraordinaire, qui lui confère toute sa magie. En allant cueillir mes plantes pour concocter la potion, j’avais véritablement l’impression d’être redevenu un enfant, à la recherche de l’ingrédient magique avec ma serpe d’or."

Attention à la recette

Si vous souhaitez voir à quoi ressemble visuellement cette potion magique, voici une petite vidéo qui pourrait vous plaire. Michael Pontif et Pierre Gagnaire, invités sur un plateau de télévision, y dévoilent la recette en détail.

Chargement du twitt...

Clairement, on a déjà hâte d’y goûter, car cette dernière semble bien plus appétissante qu’une autre mixture qui circule sur Internet depuis quelques années, concoctée par un internaute qui a mené l’enquête et a épluché les différents albums à la recherche des véritables ingrédients de la recette. D’après ses longues et fructueuses recherches, on y retrouverait du gui (exclusivement cueilli par un druide à l’aide d’une serpe d’or), du homard (pour le goût), des fraises (pour l’arrière-goût), du sel, du poivre, des carottes, des oignons, des fleurs des bois et des trèfles à quatre feuilles.

Une recette qui s’approche de celle du chef Pierre Gagnaire, mais qui se distingue par la présence peu rassurante de gui et de fleurs des bois. En 2017, alors que la préparation commençait à circuler sur Internet, la maison d’édition Albert René avait dû freiner l’enthousiasme des internautes en "déconseillant la consommation de la potion". Vous êtes prévenus.

À voir aussi sur food :