AccueilStory

Victime de son succès sur TikTok, ce resto de burgers à petits prix doit fermer

Publié le

par Robin Panfili

Ce petit snack parisien vient d'annoncer sa fermeture provisoire face à l'afflux de clients et aux longues files d'attente.

Dans une période où le monde de la gastronomie se heurte régulièrement aux fermetures, d’autant plus après les conséquences dramatiques de la crise sanitaire du coronavirus, un restaurant parisien fait exception. Avec son nom un brin provocateur, le restaurant "Mangez et cassez-vous" a, lui aussi, dû fermer ses portes, mais pour une toute autre raison : une affluence trop importante.

Tout a commencé il y a un an. Dès les premiers jours de son ouverture, plusieurs rumeurs à propos d’un petit restaurant-snack, situé non loin des locaux de Konbini, proposant des burgers à des prix défiant toute concurrence – cinq burgers vendus entre 2,50 et 2,90 euros – arrivent à nos oreilles. Le nom nous avait interpellés, tout comme sa soupe vendue ironiquement au prix de 250 euros la portion. Régulièrement, des collègues, amis ou connaissances nous parlaient de l’endroit avec insistance, vantant son rapport qualité prix imbattable.

Internet s’en mêle

Après une année d’activité, le restaurant semblait avoir trouvé son rythme de croisière. Les avis sont très positifs, les clients affluaient raisonnablement et le restaurant pouvait compter sur ses habitués… jusqu’à ce qu'Internet s’en mêle. À la fin du mois de juin, un internaute, puis d’autres, publient des vidéos sur TikTok afin de faire découvrir cette adresse unique à leurs abonnés. Le succès est immédiat et le restaurant se retrouve rapidement bondé. À tel point qu’il faut attendre jusqu’à deux heures l’extérieur pour trouver une table ou simplement être servi. Dans la foulée, une vidéo du très populaire youtubeur culinaire FlorianOnAir finit de boucler la boucle.

"On ferme parce qu’il y a trop de monde"

Un succès rapide, peut-être trop rapide même, qui a poussé le snack à fermer ses portes provisoirement. "Nous n’arrivons nous-mêmes pas à croire ce que nous allons écrire : on ferme parce qu’il y a trop de monde. Notre toute petite structure n’est pas adaptée, ça nous fait trop mal de vous faire faire une ou deux heures de queue, on préfère fermer le restaurant que de vous faire subir ça ! Nous vous faisons toutes nos excuses pour ces longues heures d’attente en face du restaurant, écrit le gérant Aniss Messadek sur Instagram. Nous sommes donc fermés pour une durée indéterminée le temps d’essayer de faire quelques aménagements !"

En parallèle de ce raz-de-marée venu de TikTok et YouTube, nombreux sont les internautes à s’interroger sur le modèle économique du restaurant. Comment un établissement peut-il être rentable en vendant des burgers à moins de 3 euros dans une ville où la moyenne se situe dans les 8 euros ? Aniss Messadek, le gérant, a une explication toute simple : le fait maison. Le pain, les frites, les sauces (à l’exception du ketchup et de la moutarde) et les desserts sont entièrement cuisinés sur place. "La farine, les œufs et l’eau pour le pain sont des matières premières qui ne coûtent pas cher", confie-t-il à BFM Paris. Un pari réussi, donc. Presque trop, même.

Mangez et cassez-vous
64, rue Alexandre Dumas (XIe)
Fermé provisoirement

À voir aussi sur food :