Voici notre tuto pour fabriquer son propre collier de pâtes (on s'ennuie, bordel)

Les journées commencent à être longues, très longues. Alors reprenons la base de la base des activités manuelles.

On ne va pas se mentir : le temps commence à se faire long. Si pour tuer le temps, durant le confinement lié à la propagation du coronavirus, il existe de très nombreuses options (comme lire, écouter des podcasts ou regarder des séries, des films et documentaires), voici une nouvelle activité à laquelle vous n’avez probablement pas encore pensé.

Ingrédients :

Publicité

  • des pâtes de forme cylindrique
  • une ficelle ou un lacet propre

#1. Faire marcher son imagination

Faire un collier, c’est facile. Faire un joli collier, c’est une autre paire de manches. Pour réaliser le mien, j’ai longtemps planché sur le design et la forme que j’allais lui donner. À vrai dire, j’ai rapidement été limité par les variétés de pâtes disponibles dans mon placard. Pour cette fois, ce sera un assortiment de penne rigate, de paccheri et de mezze maniche.

© Konbini food

Publicité

© Konbini food

#2. Assembler

Une fois les pâtes les plus belles et les plus affûtées sélectionnées, munissez-vous d’une ficelle – moi, je n’avais qu’un lacet de Vans sous la main – et commencez à enfiler les pâtes une à une. Une fois le collier terminé, ajustez-le à votre tour de cou et félicitez-vous. Si vous voulez que l’activité dure un peu plus de temps, colorez vos pâtes avec de la peinture, par exemple.

© Konbini food

Publicité

#3. Frimer

Le collier est terminé, il brille, il rayonne et il est désormais temps de le faire savoir. En attendant la fin du confinement, tapez vos plus beaux selfies ou sinon, attendez la fin de l’isolement pour déambuler dans les rues avec un style qui va en rendre jaloux plus d’un.

Pour vous donner un aperçu de ce à quoi vous pourriez ressembler, j’ai décroché de mon mur une affiche de Kendrick Lamar et je lui ai enfilé virtuellement le collier – qui lui va à ravir. En espérant qu’il ne m’en veuille pas trop.

© Konbini food

Publicité

 

Par Robin Panfili, publié le 20/03/2020